Comment annuler une réservation ?

Vous avez prévu passer un week-end amoureux dans un hôtel huppé, mais au dernier moment, vous êtes confronté à une situation contraignante qui vous oblige à annuler votre réservation : comment s’effectue la procédure d’annulation ? Il faut dire que, tout comme les hôteliers, les clients ont des droits et des obligations. Voici ce que dit le législateur au sujet de l’annulation d’une réservation.

Pour annuler votre réservation, rendez-vous sur le site de réservation. Si vous avez réservé directement sur le site de l’hôtel, alors connectez-vous et suivez les instructions d’annulation. Si par contre vous avez réservé sur un site de réservation, contacter l’agence et annuler la réservation. La procédure est valable pour la modification des informations (dates, heures, etc.) de votre réservation.

Par ailleurs, la réservation via une agence de réservation est toute aussi encadrée par la loi. Selon l’article L211-16 du Code du tourisme, ces agences et sites de réservations sont responsable de la bonne tenue des opérations de réservation en ligne. De ce fait, la responsabilité de ces sites et/ou agences est levée si ces derniers parviennent à prouver que le processus d’annulation est engagé à la demande du client ou de l’hôtelier, ou encore en cas de force majeur et/ou des faits insurmontables d’un tiers.

La réservation et l’annulation d’une réservation sont encadrées par le code civil. De ce fait, vous avez la possibilité d’annuler votre réservation pour des raisons multiples. Toutefois, vous devez avant tout savoir que cette annulation peut se faire à deux volets :

  • Par le client

La loi prévoit que le client peut annuler sa réservation. Cependant, si ce dernier perd la totalité de ses arrhes en cas d’annulation ou de désistement (art 1590 du Code Civil). De même, si le client avait déposé un acompte, il serait tenu de payer la totalité du prix des services sollicités en cas d’annulation.

  • Par l’hôtelier

La loi prévoit des sanctions en cas d’annulation d’une réservation par un hôtelier. Si le client avait déposé au préalable les arrhes ou les acomptes, alors l’hôtelier a l’obligation de lui rembourser les arrhes ou acomptes déposés avec indemnité à l’appui (art 1590 du Code Civil).

Les politiques de réservation des établissements hôteliers ne sont pas identiques. Certains proposent des annulations avec frais non-remboursables, et pour d’autres l’annulation est gratuite. Le plus intéressant étant de parcourir la politique de réservation des structures hôtelières afin d’agir en connaissance de cause. Vous avez accès à cette politique via le site de l’hôtel en question. Si jamais ces informations ne figurent pas sur le site, contactez l’hôtelier ou la réception de l’établissement pour en savoir davantage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *